logo.jpg

 

Visages d'hier et d'aujourd'hui
… l'esprit de mission


L'équipe sacerdotale (suite)


Noms & Prénoms


Date d'arrivée
Date de départ

RP KIYINDOU Blaise
2000
2006
RP BOUDZOUMOU Thomas
2000
2005
RP Carlos CORREA
2001
2006
RP Richard MOUANDA
2001
2002
RP Ghislain BIAHOUA
2001
2004
RP Frédéric MALANDA
2001
2002
RP Gilles MAVOUNGOU
2003
2005
RP DAOUDA-MALELA Brel
2005
 
RP Nicaise MILANDOU
2005
 
RP Jean de Dieu PASSY
2006
 
     

Les Révérends Pères Larouche, Flamand, Dubet et les Frères Sébastien, Dumas et Marcel nous ont quittés. Paix à leurs âmes. Mais tous les autres, y compris le Père Gilles Desjardins qui n'est pas sur cette photo souvenir, sont encore vivants et nous leur souhaitons une bonne santé et une longue vie. Ils visitent régulèrement ce site pour prendre des nouvelles de Saint Pierre-Claver. Dans la page "Contact", vous pouvez leur laisser un message, ils vous répondront d'une façon ou d'une autre.

generale2.jpg

La communauté dans le jardin de la résidence
avec quelques invités



Un devoir de gratitude : "matondo ma sâkila"

    Très peu de paroisses à Brazzaville, et peut-être même au Congo, ont bénéficié d'une organisation et d'un corps sacerdotal aussi permanents et dans la durée. En effet, la prise en charge de la paroisse Saint Pierre-Claver par les prêtres de la Congrégation du Saint-Sacrement, sans discontinuer depuis près de 50 ans, a sans conteste permis l'élaboration et la mise en œuvre d'une pastorale soutenue, riche et dynamique. L'implication permanente des chrétiens dans la conception ou l'adaptation des formes de vie chrétienne a permis d'enrichir l'expression variée de tous les paroissiens, toutes couches sociales confondues. A tel point que l'on ne peut plus parler de "la foi de la commerçante du marché Total", ni de celle de "l'intellectuel universitaire" de manière si tranchée. Le même Évangile a été porté aux uns et aux autres, par les uns et les autres, avec la même conviction et le même "sérieux". Pour preuve : la rigueur avec laquelle la liturgie était travaillée par tous les Pères qui, sans exception, rédigeaient pour tous les offices — ceux du matin comme ceux du soir, sans oublier la messe de 11h00 — jusque dans le moindre détail, les oraisons, les homélies, etc. et en lari (SVP)!
    Pour des personnes qui arrivaient à maîtriser cette délicate et merveilleuse langue (le lari) sitôt débarquées dans ce quartier populaire, cela force notre admiration aujourd'hui encore.
    Et, sans vouloir les caractériser au risque de les caricaturer bien en-deçà de leurs qualités multiples, nous pensons naturellement à Tata Flamand, Tata Taffet, Tata Dubet, Tata Dionne, Tata Brisson, Tata Larouche, Tata Florent, Tata Gilles, Ya Dumas, Ya Jean-Marc, Ya Denis et d'autres encore…
    Mais très tôt, la communauté a pensé à la relève. Cette ouverture s'est concrétisée avec l'ordination du Père Cyriaque (de nationalité nigériane), les vœux des Frères Mpahou et Malanda (les fils de la paroisse), Ya Casimir (premier prêtre sacramentain congolais), l'arrivée de Tata Aimé, du frère André…


1photo1.jpg        2 flamand_dumas.jpg        3 florent_taffet.jpg         4 brisson_dumas.jpg        5dubet.jpg 

(De gauche à droite dans la photo) :
Photo 1 : Père Larouche et Père Dionne • Photo 2 : Frère Dumas et Père Flamand • Photo 3 : Frère Dumas et Père Taffet • Photo 4 : Père Brisson, Frère Mpahou et Frère Dumas • Photo 5: Père Dubet


Page précédente
Page suivante


jnj_tata_aime.jpg

Le mot de Tata Aimé
Curé de la paroisse

 Lire l'article
ou visionner le reportage

spc501b.jpg

Une vue latérale de l'église
aujourd'hui avec son clocher
haut de 50 mètres





Visitez le blog personnel de Christian Mahoukou
 Qui sommes-nous ? Contact



© Toutes les rubriques renseignées par Christian Mahoukou — Tous droits réservés
i