logo.jpg

Divers cantiques
du temps ordinaire

• Cantique de Moïse (Ex. 15)

Je veux chanter pour le Seigneur :
superbe est sa victoire !
cheval et cavalier,
Il les jette à la mer !
Le Seigneur règnera
pour les siècles des siècles !

Il est ma force, il est mon chant;
je lui dois le salut !
Il est mon Dieu et je l'admire,
Dieu de mon père, et je l'exalte.
Le Seigneur est un guerrier ;
son nom est : "le Seigneur".

Les chars du Pharaon,
il les pousse à la mer ;
son élite de capitaines
a sombré dans la mer Rouge ;
les abîmes les recouvrent ;
ils ont coulé dans les bas-fonds.

Ta droite, Seigneur,
magnifique en sa force,
Ta droite, Seigneur,
écrase l'ennemi ;
dans l'infini de ta victoire
tu abats tes adversaires.

Au souffle de tes narines
les eaux s'amoncellent,
les flots se sont dressés
pareils à une digue,
les abîmes se figent
au fond de la mer.

L'ennemi s'était dit :
Je poursuivrai, j'atteindrai ;
je partagerai le butin,
mon âme s'en gavera,
je tirerai mon épée,
et je ferai main basse.

Tu déchaînes ta fureur
qui les consume comme paille ;
tu as soufflé ton haleine,
la mer les as couverts,
ils ont coulé comme du plomb
dans les eaux redoutables.

Qui est comme toi,
Seigneur, parmi les dieux,
qui est comme toi,
magnifique en sainteté,
formidable en exploits,
auteurs de prodiges ?

Tu étends ta droite,
le terre les avale ;
tu conduis, par ton amour,
ce peuple que tu rachetas,
tu le guides, par ta puissance
vers tes saints pâturages.

Tu les mèneras et les planteras
sur la montagne, ton héritage,
au lieu dont tu fis,
Seigneur, ta demeure,
au sanctuaire, Seigneur,
qu'ont préparé tes mains





• Cantique d'Anne (Is. 2 1-10)

Mon cœur bondit de joie pour le Seigneur,
mon front se relève pour mon Dieu ;
Ma bouche se rit de mes rivaux,
oui, j'exulte en ton salut.

Point de saint comme le Seigneur
point de rocher comme notre Dieu,
rien en dehors de toi !
Moins de paroles hautaines,
assez d'insolence à la bouche :

Le Seigneur est le Dieu du savoir,
ce qu'Il a fait est dans l'ordre.
L'arc des forts se brise,
mais les chétifs ont la vigueur pour ceinture ;

Les repus s'embauchent pour du pain,
les affamés n'ont plus à travailler.
Quand la stérile enfante sept fois,
la femme aux nombreux fils se flétrit.

Le Seigneur fait mourir et fait vivre,
Il fait descendre aux enfers et en ramène ;
Le Seigneur appauvrit et enrichit,
Il abaisse, mais aussi Il relève.

De la poussière, Il retire le faible,
et du fumier Il relève le pauvre
Pour l'asseoir au rang des princes,
lui assigner un trône de gloire.

Car au Seigneur sont les colonnes de la terre :
sur elles Il a posé le monde ;
Il veille sur lesq pas de ses amis,
mais les impies disparaîtront dans les ténèbres.

Ce n'est pas dans la force qu'on triomphe :
les rivaux du Seigneur seront brisés.
Le Très-Haut tonne dans les cieux,
Le Seigneur juge les lointains de la terre.

Il donne puissance à son roi,
il relève le front de son Christ.



• Cantique de David (1 Ch. 29, 10-13)

Béni sois-tu, Seigneur
Dieu d'Israël, notre Père,
depuis les siècles et pour les siècles !

A toi, Seigneur, la grandeur et la puissance,
la majesté, le prestige et la splendeur ;
tout, dans les cieus, sur la terre, est à toi.

A toi, Seigneur, la royauté,
le souverain qui domine l'univers ;
de toi viennent la richesse et la gloire.

C'est toi le Maître de tout ;
dans ta main, vigueur et puissance,
dans ta main, tout grandit et s'affermit.

Et maintenant, Ô notre Dieu,
nous voici pour te rendre grâce
et célébrer ton Nom de majesté !

_____________________________________________

Autres références :
— Cantique de Moïse (DT., 32)
— Cantique de Balaam (Nb., 23)


Attention :
cette rubrique contient 10 pages

1|2|3|4|5|6|7|8|9|10



jnj_tata_aime.jpg

Le mot de Tata Aimé
Curé de la paroisse

 Lire l'article
ou visionner le reportage





 

 

 





Visitez le blog personnel de Christian Mahoukou
 Qui sommes-nous ? |
Contact


© Toutes les rubriques renseignées par Christian Mahoukou — Tous droits réservés