logo.jpg

Les groupes d'animation
liturgique


La vitalité d'une paroisse est à l'image de celle de ses groupes de spiritualité. Mais dans une culture où le chant fait partie intégrante de l'expression des émotions individuelles et collectives, les talents foisonnent dans tous les mabundu. Naturellement donc, le chant qui accompagne les réunions de prière déborde souvent le cadre des réunions de groupe pour occuper l'espace de l'animation liturgique tout entier. C'est pourquoi dans tous les diocèses du Congo, chaque fraternité, chaque "dibundu" est rappelé à sa vocation première. Ainsi, les groupes de dévotion spirituelle se sont réinvestis prioritairement dans leur apostolat de prière et de témoignage chrétien, selon la règle de leur saint(e) patron(ne), l'animation liturgique par le chant revenant aux groupes dits "chorales" dont la mission principale consiste à accompagner les rassemblements de la communauté par le chant et/ou la danse liturgique.
Toutefois, les mabundu se dévouent à tour de rôle à l'animation des messes dites en dehors de la paroisse, à l'hôpital de Makélékélé,
par exemple…

On le sait :
"chanter, c'est prier deux fois"
(Saint Augustin)


La Paroisse Saint Pierre-Claverc compte 5 groupes d'animation liturgique par le chant ou chorales.

• La Schola populaire
C'est le plus ancien de tous. Créées à l'initiative de l'abbé Barthélémy Batantu dans les années 50, les scholas populaires rassemblaient des femmes et des hommes de plutôt moyenne condition, des gens qui arrivaient des villages pour s'installer en ville : il fallait les évangiler, les sortir de leurs croyances et pratiques "magiques" pour progressivement les amener à la connaissance et à la pratique de la Parole de Dieu. La pastorale initiée à cette fin s'appuie sur le chant populaire. Le "Dila, sambila" (Pleure, mais prie !) synthétise à lui seul cette démarche adaptée à ces populations dans leurs joies comme dans leurs malheurs.
Et, petit à petit, le mouvement de la Schola populaire a pris son envol en s'implantant dans toutes les paroisses de Brazzaville d'abord, puis de tout le Congo. La Schola populaire est un concept exclusif de la pastorale congolaise et que l'on doit au génie de "Tata" Barthélémy Batantu.

• Les ADS
Principalement mouvement de jeunes s'engageant à suivre l'exemple de Saint Dominique savio, les ADS se sont presque mués en une chorale traditionnelle. Cette année, le groupe a fêté ses quarante années d'existence.

• Simbidila
La presque majorité des membres de la chorale Simbidila viennent de la grande chorale Tanga-ni-Tanga. Elle est dirigée actuellement par une commission ad hoc présidée par le RP PASSY, aumônier des chorales de la paroisse.

• Les PSB

En réalité, les PSB ne sont pas un groupe de chant; elles assurent plutôt, en plus de leur propre vocation à suivre l'exemple de Sainte Bernadette, l'animation liturgique par la danse (procession d'entrée, Kyrie, Gloria, procession d'offertoire…) et participent à l'organisation de certains grands événements de la paroisse.

Tanga-ni-Tanga
(voir le menu latéral à droite)


















Visitez le blog personnel de Christian Mahoukou
 Qui sommes-nous ? Contact



© Toutes les rubriques renseignées par Christian Mahoukou — Tous droits réservés