logo.jpg

Tata_biayenda.jpg

    La consécration d'une église est toujours un acte majeur pour un évêque. C'est pour lui le signe d'une communauté vivante et grandissante. C'est une fierté non seulement de la communauté des pères sacramentains - pour le cas de Saint Pierre-Claver - mais aussi de l'ensemble du diocèse. Ici, Mgr Emile BIAYENDA en procesion d'entrée pour la célébration. Il est entouré des RP FLAMAND (à droite) et DIONNE (à gauche) et précédé de l'abbé Joseph SINGA.

    Très tôt, ce matin-là, la cour avait été prise d'assaut par les paroissiens de Saint Pierre-Claver et ceux d'autres paroisses de la cpitale venues en délégations nombreuses pour participer à la fête. L'événement était exceptionnel car un merveilleux temple venait d'être érigé pour la seule gloire de Dieu et le rayonnement de sa parole. De plus, le contexte politique était très "électrique" : ce qui était le fruit d'une entreprise privée devenait le symbole d'une volonté inébranlable des chrétiens dans la vie de leur foi; et la religion qui était vilipendée comme "l'opium du peuple" offrait à la ville et à tout le pays un bijou architectural de premier ordre.

    La pesanteur de ces masses de béton enracinées dans du sable et soutenues par quatre pilonnes enfoncées jusqu'àquinze mètres, ces forces en tension qui se réconcilient dans un centre de gravité ramassé au niveau du chœur, ces arêtes rectilignes qui partent du fond de la nef pour s'agréger comme par réconciliation au niveau de la coupole translucide au-dessus de l'autel… tout dégage force, équilibre, harmonie, tout autant que fluidité et légèreté. L'église erssemble à s'y méprendre à un géant des airs prêt à prendre son envol. L'édifice est comme la matérialité de la "preuve par 50" : 50 m dans la largeur côté parvis, 50 m pour chaque mur latéral et 50 m de hauteur de clocher.


510.jpg
 
Mgr Emile BIAYENDA allume l'encens,
et soudain un épais nuage de fumée
blanche envahit l'église comme pour la
marquer de ses senteurs divines.


La cérémonie de consécration de l'église avait donné lieu à d'éclatantes festivités. De nombreux invités : près d'une vingtaine de concélébrants autour du Cardinal Emile Biayenda (à l'époque Archevêque de Brazzaville), des dizaines de religieux, tous les "mabundu" de la paroisse (c'est-à-dire les groupes d'animation liturgique - particulièrement la chorale Tanga-ni-Tanga et la Schola populaire -, les groupes de prière et d'action chrétienne), des délégués des diverses confessions religieuses, et une foule immense qui avait envahi la cour.



Vous avez dans vos archives des photos, des articles et toutes sortes de témoignages
sur la construction de l'église Saint Pierre-Claver, merci de nous les confier afin de les partager avec ceux qui,
de la part le monde entier, nous honorent du souvenir — souvent le plus marquant — de leur passage à Brazzaville, particulièrement à Saint Pierre-Claver de Bacongo.




LES PHOTOS DE LA CONSECRATION DE L'EGLISE


jnj_tata_aime.jpg

Le mot de Tata Aimé
Curé de la paroisse

 Lire l'article
ou visionner le reportage








Visitez le blog personnel de Christian Mahoukou
 Qui sommes-nous ? Contact



© Toutes les rubriques renseignées par Christian Mahoukou — Tous droits réservés