logo.jpg

Le 6 avril 2008, les communautés chrétiennes
de Brazzaville se sont retrouvées au stade Félix Eboué
pour une grand-messe de clôture de l'année
du cardinal Emile Biayenda…



735.jpg

Le collège des évêques en concélébration

Il y a eu foule ce dimanche-là. Les communautés paroissiales étaient au rendez-vous, et la nature aussi… En effet, sous un soleil éclatant, la pelouse du magnifique stade Eboué attenant à la Basilique Saint-Anne du Congo s'est couverte de mille couleurs. Les chrétiens qui étaient venus en groupes arborraient leurs tenues officielles riches en couleurs. Chacun tenait à rendre hommage au cardinal bien-aimé, l'homme qui toute sa vie durant n'a fait que le bien, le pasteur aimant qui a donné sa vie pour la paix de son peuple. Autour des évêques du Congo qui clôturaient également à cette occasion les travaux de la 36ème Conférence épiscopale du Congo, une cinquantaine de prêtres ont concélébré cette liturgie vivante et engagée. Au cours de son homélie, Mgr Portella-Mbuyu, évêque de Kinkala, a délivré un message de paix et de réconciliation inspiré de la vie même du cardinal bien-aimé :

"…En effet, la véritable vocation de l’homme créé à l’image de Dieu qui est Amour, est d’aimer et d’être aimé. Et une vie qui n’est pas orientée dans cette dynamique essen- tielle de l’amour est une vie ratée, quelles qu’en soient les apparences, une vie qui court, inévitablement, le risque d’être destructrice pour les autres, à petite ou à grande échelle. Et les tristes exemples dans notre expérience quotidienne sont nombreux. C’est pourquoi, la figure de notre cher Cardinal Emile Biayenda doit être pour nous tous, fils et filles du Congo,  comme un appel vivant à nous dépasser de tous les points cardinaux de notre pays, pour que nous puissions nourrir le sentiment d’être membre d’une seule et même famille, avec tout ce que cela implique d’accueil et  de respect réciproque de solidarité et d’engagement, et pour que tous, nous soyons heureux de vivre ensemble…"

(Pour télécharger l'homélie, cliquez ici)

schola.jpg
Les percussionnistes de la schola populaire : de vrais spécialistes d'un swing très caractéristique
qui vous prend en transe dès les premières mesures. Ils ont vraiment le rythme dans la peau…
et dans l'âme aussi.

____________________________________________________________________________________________________

La cérémonie a été honorée de la présence du Nonce apostolique, Mgr Yoannis Lahzi Gaid, et de nombreuses autorités administratives, civiles et militaires. Les évêques ont clôturé également à cette occasion les travaux de la 36ème Conférence épiscopale du Congo par un message fort et engagé à l'attention des prêtres congolais en exercice au Pays ou en séjour d'etudes à l'étranger.
 





Visitez le blog personnel de Christian Mahoukou
 Qui sommes-nous ? Contact



© Toutes les rubriques renseignées par Christian Mahoukou — Tous droits réservés